l Ellipps - La Chaîne des savoirs

La chaîne des savoirs

Imaginez-vous être privé de la lecture, de l’écriture, du calcul ? L’illettrisme est la situation des personnes qui, ayant été instruites en France, n’ont pas acquis les compétences de base leur permettant d’être autonomes dans les situations simples de la vie courante.
On estime que 7% des adultes âgés de 18 à 65 ans sont en situation d’illettrisme en France.
Seulement 1 à 2% d’entre elles osent réapprendre les savoirs de base à l’âge adulte.
Concernés en premier lieu par cette réalité méconnue, des Apprenants se sont mis en action en 2001 et ont décidé de constituer La Chaîne des savoirs.

Historique

2001 
: L’expression « chaîne des savoirs » est lancée par un groupe d’apprenants de Segré dans le Maine et Loire. Réunis en groupe de recherche, une quinzaine d’adultes-apprenants accompagnés par leurs formateurs et par Anne VINERIER s’interrogeaient sur la question suivante :

« Pourquoi si peu de personnes en situation d’illettrisme font la démarche de réapprendre à lire, écrire ou calculer ?… »

Les objectifs de cette recherche étaient non seulement d’identifier les obstacles et les freins pour entreprendre une démarche de formation ; mais aussi de mieux comprendre les raisons et les étapes qui conduisent des personnes à réapprendre.

2002 : ELLIPPS fête ses 10 ans. A cette occasion, le groupe d’apprenants de Segré vient témoigner, pour la première fois en public, de la problématique de l’illettrisme.

2003 : Les apprenants de Roanne se rendent à Tours, où ils prennent la parole en public dans le cadre d’une conférence.

10 avril 2004 : Le groupe de Roanne retourne à Tours, où ils participent à une conférence sur le thème de l’Intelligence aux côtés d’Albert JACQUARD.

2006 : Les apprenants assistent à la soutenance de la thèse d’Anne VINERIER, docteur en Sciences de l’éducation spécialisée sur la question de l’illettrisme.

26 juin 2006 : Les apprenants témoignent lors de la remise de l’Ordre national du mérite à Anne VINERIER.

17 octobre 2006 : Prise de parole publique des apprenants de la chaîne des savoirs lors de la journée nationale du refus de la misère.

De 2009 à 2012 : Les apprenants multiplient les témoignages auprès de travailleurs sociaux, formateurs, élus, entreprises... Ils participent à des rencontres internationales, notamment pour créer un réseau européen d’Apprenants-Ambassadeurs (projet Gruntdvig 2010-2012). Ils se constituent en Maillons locaux sur le territoire national.

Novembre 2011 : 1ère Rencontre nationale des groupes à La Berthenoux en Indre et Loire. Les apprenants et accompagnateurs des maillons de l’Anjou, Roanne, Sud Touraine, Tours, Poitou Charentes, Morvan, Indre et Bretagne se réunissent pour rédiger un manifeste et une charte. Ils revendiquent le droit de réapprendre, pour tous, partout, tout au long de la vie.

Novembre 2012 : 2ème Rencontre nationale. La Chaîne Des Savoirs se constitue en association.

2016 : Les 11 Maillons constituant la Chaîne Des Savoirs (Anjou, Deux-Sèvres, Grenoble, Indre, Loire-Estuaire, Marseille, Morvan, Roanne, Savoie, Tarn et Touraine) se réunissent dans la Loire pour leur 5ème Rencontre nationale.

 Lien site internet : https://www.chainedessavoirs.org/

 

 

Les Maillons

 Chaque Maillon de la Chaîne Des Savoirs est constitué des :

- Ambassadeurs : Ils ont l’expérience de la problématique de l’illettrisme et veulent réfléchir et agir ensemble pour sensibiliser à cette question et aller au-devant des « Invisibles », ces personnes en difficulté avec les savoirs de base qui n’ont pas franchi le pas de la formation.

- Accompagnateurs : Ils travaillent avec les Ambassadeurs et les accompagnent dans leurs démarches et dans leurs actions.

- Sympathisants : Ils soutiennent l’association et participent à certaines actions.

Chaque Maillon a sa structure et son organisation propres : certains sont soutenus par une association (centre de formation ou autre) comme ELLIPPS à Roanne ; d’autres fonctionnent de manière totalement indépendante et bénévole. Les membres se réunissent environ une fois par mois et envoient un compte-rendu de leurs travaux aux autres Maillons.

L’équipe nationale d’animation (ENA)
Elle est composée de 2 représentants de chaque maillon (un ambassadeur et un(e) accompagnateur(trice)) élus chaque année, qui se réunissent dans les intervalles des rencontres nationales, qui sont plus difficiles et coûteuses à organiser.
Pour Roanne aujourd’hui, les représentantes à l’ENA sont Ana et Chrystel.

Quelques actions pour la sensibilisation des publics et la rencontre avec les Invisibles…

  • Témoignages d’ambassadeurs des différents Maillons auprès d’entreprises, d’établissements scolaires, de travailleurs sociaux, d’élus…
  • Participation aux manifestations de la Journée Nationale de Lutte contre l’illettrisme
  • Projections du documentaire « Tourner la page » réalisé par le Maillon de l’Anjou
  • Organisation de randonnées par les Maillons de l’Indre et de Touraine
  • Présence/sensibilisation sur des brocantes par le Maillon de Roanne
  • Réalisation de clip-vidéo et d’un agenda 2015 par le Maillon du Morvan
  • Collaboration avec des établissements scolaires pour aider les parents dans leur rapport à l’institution et à l’écrit dans le Morvan
    27, 28, 29 octobre 2016 à Berne (Suisse) : Participation de représentants de la Chaîne Des Savoirs au colloque « Les Apprenants acteurs : contributions concrètes à la sensibilisation dans une dynamique d’échange européens » auprès d’Ambassadeurs de Suisse, d’Allemagne, des Pays-Bas et de Belgique.

Perspectives 2017

  • 30 et 31 mars et 1er avril : Réunion de l’ENA dans l’Indre + Assemblée générale
  • Rencontres intermaillons dans le grand Est et le grand Ouest

    Pour le maillon de Roanne :
  • Rencontres et discussions avec les salariés en insertion du groupe ARIA
  • Présence/sensibilisation sur des brocantes du Roannais (Charlieu)

 

L'arbre puise sa force dans ses racines pour donner des fruits… les personnes en situation d'illettrisme puisent la force de ré-apprendre dans leur volonté de s'en sortir.Lorsqu'elles se sont mises en route, elles veulent encourager toutes les autres à passer à leur tour de l'ombre à la lumière .Les membres du maillon de l'Anjou ont trouvé en eux l'énergie pour créer ce documentaire de 24 minutes. Grâce à leur rencontre avec le collectif d'artistes PLATOK, ils ont appris à manier l'outil vidéo et à s'en faire un allié au service de leurs messages.
Des projections du film ont déjà eu lieu et, à chaque fois, la force des témoignages a bousculé, a changé les regards de ceux qui ne savaient pas ...